Retour

Raynald Matte- Enseignement de l’anglais

Je reviens d’une expérience de coopération internationale des plus enrichissantes. J’ai enseigné l’anglais langue seconde à une trentaine de jeunes Guatémaltèques de niveau secondaire et universitaire sur une période de 3 mois.

Lors d’une première expérience en 2014 je suis allé enseigner l’anglais langue seconde à des élèves d’une école élémentaire située à San Mateo Milpas Altas, près d’Antigua, Guatémala. J’ai bien aimé cette expérience mais j’ai vite réalisé que cet enseignement serait plus profitable auprès de jeunes de niveau secondaire et universitaire. Pourquoi? Parce que ces élèves comprennent davantage l’importance de l’anglais dans leur vie. Ils en ont également besoin pour continuer leurs études ou encore pour trouver un travail à Antigua, ville touristique du Guatémala.

Cette année, CasaSito, une organisation d’aide humanitaire du Guatémala, m’a offert un travail d’enseignant à Antigua, Guatémala pour enseigner à des élèves de niveau secondaire. Cette organisation donne des bourses d’études à des jeunes d’origine Maya de niveau primaire, secondaire et universitaire afin de leur permettre de continuer leurs études et ainsi se sortir, ainsi que leur famille, du cycle de la pauvreté. CasaSito donne également des ateliers de perfectionnement en anglais, en mathématiques, en informatique, en art oratoire et en théâtre à ces jeunes boursiers afin de renforcir l’apprentissage qu’ils reçoivent à l’école et aussi développer leur confiance en soi.

J’ai enseigné l’anglais à des élèves motivés, allumés et très intéressés par cette langue. J’ai utilisé des méthodes d’enseignement axées sur la communication car au Guatémala l’enseignement de l’anglais dans les collèges se fait encore de façon magistrale avec peu de pratique orale. J’ai constaté un grand manque de confiance en soi chez les jeunes et l’usage fréquent de la communication orale dans mes cours a permis d’améliorer leur confiance en soi.

Je recommande l’organisation CasaSito à quiconque veut vivre une première expérience de coopération internationale. Je m’y suis senti accueilli, appuyé et compris dans mes démarches et attentes. J’aimerais y retourner. Si une expérience semblable vous intéresse, n’hésitez pas à communiquer avec moi pour plus de détails.