Retour

Françoise Otis-Physiothérapie

En février dernier, Françoise Otis a développé un projet de soins de physiothérapie offerts à des élèves ayant un problème moteur de l’école Brillo de Sol située à San Pedro de las Huertas, dans la région d’Antigua au Guatemala. Ces 6 élèves de l’école Brillo de Sol sont atteints de problèmes de motricité (4 souffrent de dystrophie musculaire et 2 enfants ont une paralysie cérébrale).

À travers son projet, Françoise a analysé l’impact du déficit moteur sur l’autonomie dans les transferts et déplacements, sur la posture (faiblesse musculaire et paralysie), sur la déglutition associée à la qualité des apports nutritionnels, sur la capacité langagière et sur les difficultés d’apprentissage et la socialisation. Elle a démontré et pratiqué ensuite des techniques adaptées aux handicaps des enfants et des éléments simples pour corriger la posture, des exercices de base en motricité liée à la parole et des techniques au service de l’apprentissage et de la socialisation. En effet, selon Françoise une meilleure posture a des effets directs sur d’autres secteurs de la vie quotidienne de ces écoliers, par exemple la déglutition, la capacité à s’exprimer oralement, ou encore plus de facilité dans les jeux de groupes.

Certains enfants démontraient déjà des petits progrès à la fin du projet. Par contre, pour d’autres, cela sera plus long car la clientèle est peu homogène relativement aux capacités de concentration et d’apprentissage. Par son projet Françoise a également contribué à améliorer les conditions de travail du personnel de l’école. Elle a notamment enseigné à une professeure comment protéger son dos lorsqu’elle soulève des charges lourdes (problèmes de dos fréquents chez les enseignants). Cette même professeure a ensuite demandé à Françoise d’enseigner la même chose à l’une de ses collègues. Françoise a ainsi constaté un effet d’entraînement entre les enseignants et un engouement pour l’apprentissage des bonnes pratiques physio thérapeutiques.