Pérou

PÉROU

« L’économie du Pérou est l’une de celles qui se portent le mieux dans la région ces dernières années, surtout en raison des prix élevés des minéraux et des hydrocarbures. » « Malgré une croissance générale de l’économie, des inégalités de revenu persistent au Pérou. « Environ 2,2 millions de Péruviens (soit 8% de la population totale de 29,5 millions d’habitants) subsistent avec moins de 1,25 $ US par jour. Les femmes, les enfants et les [a]utochtones habitant les campagnes et les hautes terres sont ceux dont la situation est la plus précaire. »

« Le Pérou a entrepris un vaste programme de décentralisation et tente de réduire les disparités régionales en rapprochant les centres de décisions et de services publics de la population rurale. Ces mesures permettront d’atténuer les conflits sociaux et de gérer les recettes (provenant en grande partie des activités d’extraction) et leur redistribution de manière à accroître les services de santé et d’éducation pour les personnes pauvres et marginalisées. »

« Le Pérou a beaucoup progressé dans le domaine de l’éducation ces dernières années. Toutefois, la qualité de l’éducation y est parmi les moins bonnes d’Amérique latine et des Caraïbes, comme en témoignent les résultats inférieurs à la moyenne enregistrés en mathématiques et en lecture (UNESCO, 2008). Le gouvernement a comme priorité de hausser les normes d’éducation et surtout de réduire les disparités à cet égard, principalement en milieu rural et chez les groupes défavorisés comme les Autochtones, les femmes et les filles. »

Source : Gouvernement du Canada <http://www.international.gc.ca/development-developpement/countries-pays/peru-perou.aspx?lang=fra>

PROJETS 2013-2014

  • SANTÉ

pérou2014

Coopérante bénévole : Rita Jussaume
Partenaire : Ostéopathes sans frontières
Bénéficiaires : Patients d’Arequipa
Lieu d’intervention : Le Club Rotary, dans la ville d’Arequipa, au sud du Pérou

Projet :
1/ Soins à la population

Contexte :
« Ostéopathe de métier, je suis allée travailler deux semaines en mission au Pérou, deux semaines de travail intense mais très valorisant. Quand je suis arrivée, plus de 500 patients de tout âge et de toute condition nous attendaient. Il n’y a pas d’ostéopathe au Pérou. Ces rencontres m’ont permis de réaliser un projet qui fait une différence dans ma vie et dans la vie des gens, car elle leur redonne qualité de vie et respect d’eux-mêmes. »

 

      • SANTÉ

Coopérants bénévoles : Dave Bergeron et Mathieu Rodrigue
Partenaire : Infirmières de l’humanité
Bénéficiaires : Des enfants, leur famille et des travailleurs communautaires
Lieu d’intervention : District de Huancarani, dans le sud du Pérou

Projets :
1/ Réalisation d’examens cliniques auprès des enfants
2/ Dépistage des parasitoses intestinales, de la malnutrition et de l’anémie auprès des enfants
3/ Activités d’éducation à la santé auprès des familles et des travailleurs communautaires

Laisser un commentaire